Au départ, une inspiration de bien étrange origine ...




« ...constitue la clé pour la compréhension du Cosmos. » 

Qui ?

Et surtout, pourquoi ?

Un beau matin, le facteur apporte un courrier énigmatique et sibyllin, envoyé depuis l'Arabie, avec tous les attributs d'un canular. A l'intérieur, une piste proposée en forme de quelques phrases mystérieuses pour ouvrir la voie à une nouvelle appréhension de la réalité : la logique ne devrait pas seulement prendre en compte le vrai et le faux, mais aussi ce qui est entre les deux, et même davantage. Réussir ce nouvel édifice permettrait, selon les auteurs de la lettre, de réaliser un exploit mathématique, d'une part, mais aussi et surtout de mieux comprendre l'univers et nous permettre de franchir une étape scientifique décisive.



Que faire ? Doit-on prendre au sérieux ce qui ressemble à une farce délirante de potache, au risque de perdre son temps ? La base est si faible, tient en une ligne à peine, et paraît tellement obscure. Pourtant, l'auteur de cet ouvrage s'est engagé dans ce défi. Année après année, de proche en proche, les indices se sont accumulés, la cohérence est devenue perceptible et la machine s'est enclenchée. Oui, qui que soient les auteurs de cette étrange lettre venue de Ryad, elle contenait bien un secret stupéfiant : la clef indispensable pour percevoir de nouvelles dimensions de la réalité : adieu au noir et blanc, bienvenue au gris et au reste...



Voici une initiation au concept de la Tétralité, faite de symétrie et de transversalité. Vous aussi, venez fouler ce chemin étrange, le guide à la main, et changez votre regard sur un monde qui se révèle tellement plus subtil que le seul autre côté du miroir.




Extrait du livre

Deuxième extrait du livre




Acquérir le livre





L'auteur a consacré une dizaine d'années de travail au sujet de ce livre. Ingénieur en génie électrique et physicien des plasmas, il totalise par ailleurs une quinzaine d'années d'enseignement en sciences qui lui ont appris combien il faut se garder de croire que l'évidence serait, tout comme le prétendait René Descartes à propos du bon sens, la chose la mieux partagée au monde. Au contraire, la pédagogie est une leçon d'humilité toujours recommencée, qui chaque jour vient s'enrichir d'un regard nouveau : celui, toujours différent, qu'apporte le novice qui pour la première fois découvre le spectacle étrange d'une chose encore inconnue.